Art Is Resistance
v1.2

La campagne AIR (Art Is Resistance) peut être expliquée comme étant une expérimentation en phénoménologie. Heidegger décrit la phénoménologie comme "le fait de laisser les choses se manifester d'elles-même". La phénoménologie tente d'aider les gens à voir d'une nouvelle manière quelque chose qui est sous leurs yeux depuis longtemps. De nos jours, tout est tellement pris pour acquis que tout est mis sous silence par l'observation abstraite.

Le but premier de la phénoménologie est de réaffirmer un sentiment d'émerveillement sur son environnement, de révéler au sein de l'ordinaire une beauté inattendue. La campagne AIR tente de stimuler la curiosité et d'amener les gens à se questionner sur la campagne ET leur relation avec leur environnement. Parce que les gens ne sont pas habitués à voir des publicités ou de la propagande pour lesquelles le produit ou le motif ne sont pas évidents, des rencontres fréquentes et originales avec le logo et le concept inciteront à la réflexion, peut-être même à la frustration, ce qui aura pour finalité de pousser le spectateur à réactualiser sa perception et son attention aux détails. Le logo AIR n'a d'autre signification que de faire réagir les gens, en les invitant à contempler les œuvres et en y cherchant un sens. Parce qu'AIR n'a aucun message explicite, les réactions et interprétations variées de ceux qui y participent sont le reflet de leur personnalité et de la nature de leur sensibilité.

Les créations estampillées AIR peuvent être de tout genre, sans nécessairement faire sens pour le spectateur lambda, et doivent être capables de provoquer un plaisir visuel sans pour autant avoir à s'ennuyer d'une explication. Néanmoins un spectateur mal informé pourrait mal comprendre le concept et le mouvement.

L'objectif premier du mouvement AIR est de rassembler une communauté d'artistes : graphistes, infographistes, vidéastes, performers, chanteurs, écrivains... Une communauté d'individus pour qui l'art est une manière de vivre. Le mouvement AIR englobe donc toute création à partir du moment où elle est le reflet de votre personnalité, de vos préoccupations.

L'art c'est la vie, disait Joseph Beuys.

Mais il est important de comprendre que l'art, même s'il est la façon la plus libre de s'exprimer, ne doit pas être montré n'importe comment, pas n'importe où.

Cette plateforme a été créée pour vous. Pour vous permettre d'exprimer vos inquiétudes sur la France, l'Europe, le monde, le réchauffement climatique, la liberté d'expression...

Le site opensourceresistance.fr se rapproche, comme son nom l'indique, de l'open source, c'est-à-dire de la "source ouverte". Ici, c'est plus le copyleft que nous visons. Le copyleft est la possibilité donnée par l'auteur d'un travail soumis au droit d'auteur (œuvre d'art, texte, programme informatique, etc) à l'utilisateur de copier, utiliser, étudier, modifier et distribuer son œuvre, avec la restriction que celui-ci devra laisser l'œuvre sous les mêmes conditions d'utilisation, y compris dans les versions modifiées ou étendues. Autrement dit, l'utilisation du copyleft est contagieuse. C'est en offrant votre œuvre via ce site que vous pourrez déclencher le désir de création chez d'autres visiteurs ("Copier est art" nous dit l'artiste français Ben). Vous êtes évidemment libres d'accepter ou non de proposer votre travail en copyleft.

 
"Nous ne vivons plus le temps des réponses claires, définitives, dénuées d'équivoque, mais bien celui des questions. L'artiste ou le créateur a toujours eu le rôle de révélateur de la situation d'une société. Les créateurs cherchent la beauté, or nous vivons une époque d'épidémies et de guerres. La beauté est finie, il faut en témoigner"
 
Gaetano Pesce

Transformez votre inquiétude en œuvre d'art.
   
Cette définition est librement inspirée du manifeste rédigé en 1990 par l'artiste américain Shepard Fairey, plus connu sous le nom d'Obey Giant. Le voici en intégralité :
 
  Manifeste Obey Giant (Shepard Fairey) [http://www.obeygiant.com]

The OBEY sticker campaign can be explained as an experiment in Phenomenology. Heidegger describes Phenomenology as "the process of letting things manifest themselves." Phenomenology attempts to enable people to see clearly something that is right before their eyes but obscured; things that are so taken for granted that they are muted by abstract observation.

The FIRST AIM OF PHENOMENOLOGY is to reawaken a sense of wonder about one's environment. The OBEY sticker attempts to stimulate curiosity and bring people to question both the sticker and their relationship with their surroundings. Because people are not used to seeing advertisements or propaganda for which the product or motive is not obvious, frequent and novel encounters with the sticker provoke thought and possible frustration, nevertheless revitalizing the viewer's perception and attention to detail. The sticker has no meaning but exists only to cause people to react, to contemplate and search for meaning in the sticker. Because OBEY has no actual meaning, the various reactions and interpretations of those who view it reflect their personality and the nature of their sensibilities.

Many people who are familiar with the sticker find the image itself amusing, recognizing it as nonsensical, and are able to derive straightforward visual pleasure without burdening themselves with an explanation. The PARANOID OR CONSERVATIVE VIEWER however may be confused by the sticker's persistent presence and condemn it as an underground cult with subversive intentions. Many stickers have been peeled down by people who were annoyed by them, considering them an eye sore and an act of petty vandalism, which is ironic considering the number of commercial graphic images everyone in American society is assaulted with daily.

Another phenomenon the sticker has brought to light is the trendy and CONSPICUOUSLY CONSUMPTIVE nature of many members of society. For those who have been surrounded by the sticker, its familiarity and cultural resonance is comforting and owning a sticker provides a souvenir or keepsake, a memento. People have often demanded the sticker merely because they have seen it everywhere and possessing a sticker provides a sense of belonging. The Giant sticker seems mostly to be embraced by those who are (or at least want to seem to be) rebellious. Even though these people may not know the meaning of the sticker, they enjoy its slightly disruptive underground quality and wish to contribute to the furthering of its humorous and absurd presence which seems to somehow be antiestablishment/societal convention. Giant stickers are both embraced and rejected, the reason behind which, upon examination reflects the psyche of the viewer. Whether the reaction be positive or negative, the stickers existence is worthy as long as it causes people to consider the details and meanings of their surroundings. In the name of fun and observation.